Tous les articles par admin

2 comédiens animent la soirée de clôture des familles à énergie positive

Pour la 5ème année consécutives, 2 comédiens ont improvisé sur les anecdotes des familles participant au concours des familles à énergie positive, organisé par l’Asder. Comment utiliser cette fichue caméra thermique sans être tenté de filmer la petite famille. Ou qui osera relever le compteur électrique dans le froid hivernal ? Ou encore, comment gagner le concours avec des ados qui restent coincé sous la douche pendant des heures. Bref, chaque famille a pu se reconnaitre dans les émotions et les mésaventures des comédiens.

La Ligue d’Impro met en scène les sketchs de lycéens autour de la thématique des discriminations

DSC_0384C’est au Lycée Charles Pravaz de Pont-de-beauvoisin que les comédiens de la Ligue d’Impro sont venus aider les lycéens sur l’écriture et la mise en scène de sketchs autour de la discrimination. Chacun a pu réfléchir sur les différentes situations discriminantes liées à la couleur de peau, la culture, la religion, l’orientation sexuelle, le genre, le handicap, etc. A l’issue de ce temps de réflexion et d’écriture, les élèves ont joué leurs sketchs devant un public constitué de camarades et de professeurs.

Les CM2 apprennent à prendre le bus pour aller au collège – DL du 21/05/15

PRÉVENTION ROUTIÈRE | Aix-les-Bains. Une vaste opération est en cours pour leur montrer le comportement à adopter

Du 11 au 22 mai, une vaste opération a été lancée en direction des CM2 aixois pour leur apprendre à pren­dre le bus et leur expliquer le comportement à adopter lorsqu’ils utilisent ce mode de transport public. Tous les écoliers concernés ont vécu le trajet réel vers leurs futurs collèges, et notamment ceux des classes de Laurence Jaouen, de l’école du Centre, et de Valérie Games, de l’école Franklin Roosevelt.

Deux drôles de bonhommes aux nez rouges

apprendre-a-bien-se-comporter-dans-un-busAccompagnés par Louis Meyer, responsable de l’opé­ration, et Nicolas Douaud, contrôleur, les 6e en herbe ont été rejoints dans les bus par deux drôles de bonhom­mes aux nez rouges, qui, vu leurs âges, avaient certaine­ment redoublé de nombreu­ses fois. Mais qu’à cela ne tienne, ils étaient là, avec leurs petits sacs et leur com­portement très surprenant. Il s’agissait en fait de comé­diens, chargés de faire com­prendre aux enfants ce qu’il faut faire, ou plutôt ne pas faire, lorsque l’on prend un transport en commun. Les commentaires de Nico­las Douaud ont accompagné les différentes attitudes évo­catrices, agitatrices et même provocatrices des clowns : ne pas dire bonjour au conduc­teur, ne pas montrer son titre de transport, ne pas s’asseoir ou être debout sans se tenir… autant de situations à ne pas imiter. Tous ont vécu le coup de frein d’urgence réalisé par les conducteurs Pascal Zorziet Salah Kamel, où chacun se rattrape comme il peut, avant d’arriver sain et sauf au collè­ge Garibaldi. Les écoliers ont également été invités à des­cendre du bus, par l’arrière, et à se regrouper dans l’abri où le clown faisait des acro­baties à ne surtout pas repro­duire. Ou encore à remonter par l’avant du car, sans oublier cette fois de saluer le conducteur. Puis ils ont pris la direction du stade Murger pour des épreuves pratiques de sécurité routière en vélo, sur un parcours libre et un de maniabilité. Le retour à l’école a vu les clowns faire encore des bêti­ses : jeter de papier par terre, crier, parler très fort, jouer au ballon, parler au chauffeur… excédé, ce dernier a fini par arrêter le bus pour reprendre tout ce petit monde en main.

Une opération qui touche 550 élèves aixois

«Cette opération dure depuis 7 ans, nous avons commencé avec le réseau Kéolis sous une forme moins ludique. Notre but est de sensibiliser les enfants, même si les résultats sont difficilement chiffrables. Sur Aix-les-Bains, nous n’avons pas de grosses incivilités », ont commenté Louis Meyer et Nicolas Douaud, agents du groupe RATP-DEV. Le conseil des sages a tout de même souhaité piloter cette opération pour les écoles de Boncelin, Centre, Franklin Roosevelt, St Simon, Lafin, Sierroz et Marlioz, en y ajoutant un volet prévention routière en vélo.

Et les enfants ont semblé ravis de cette aventure. Dania, Fiona, Robin, Anis et Mohamed ont trouvé les clowns rigolos, même si « ce qu’ils faisaient, c’est pas bien. Il ne faut pas le faire ! ». Le message est donc bien passé.

Une belle matinée, riche d’expérience pour les enfants. « C’est bien, a estimé Carla, mais les routes sont un peu étroites ». Sydney, lui, va devoir s’adapter, car il n’a pas « l’habitude de tendre le bras avant de tourner. Quand je fais du vélo avec mes parents, ce sont eux qui le font ».

René FAURE

Les frères Narvello de retour à l’Improvidence

By David Sillet

Les frères Narvello ont posé leurs valises pendant 2 jours à la salle de spectacle de l’Improvidence. Entre le fil à linge, la guitare manouche et les objets du public, plus farfelu les uns que les autres, ils n’ont pas chômé pour bricoler des histoires. En plus du vendredi soir, le samedi était LA soirée … Continuer la lecture de Les frères Narvello de retour à l’Improvidence

Cet article Les frères Narvello de retour à l’Improvidence est apparu en premier sur PDG et Compagnie, théâtre d’improvisation Chambéry, Savoie, Ain, Isère, Rhône Alpes.

Source:: Les frères Narvello de retour à l’Improvidence

Atelier d’initiation à l’improvisation théâtrale dans le massif des Bauges en Savoie

La Ligue d’Impro de Savoie est intervenue au Chatelard au cœur du massif des Bauges en Savoie, sur les hauteurs de Chambéry et d’Aix les Bains.

La LIS a proposé à un groupe d’ados qui avait assisté la veille à un spectacle de Fight-Impro, une journée de découverte du théâtre d’improvisation. A travers de nombreux jeux et exercices les jeunes se sont initiées aux techniques de l’improvisation. Le tout sous le soleil radieux du printemps.

Match d’improvisation théâtrale à La Garance – La Provence du 07/04/15

cavaillonTOURNOIimprovisationGARANCE cavaillonTOURNOIimprovisationGARANCE
On rivalise d’imagination…Le comédien Laurent Ournac a tenu à encourager et récompenser les  jeunes comédiens. PHOTOS F.V.

400 collégiens ont assisté à ce concours où quatre villes étaient représentées

cavaillonTOURNOIimprovisationGARANCEUne patinoire, deux équipes face à face, un arbitre intransigeant, un orchestre endiablé et un public surchauffé dans une salle comble: le décor est planté. Et pourtant il ne s’agit pas d’un match de hockey, car de glace, il n’y en a point. Nous sommes bien au théâtre La Garance et si les maillots portés par les participants font irrésistiblement penser aux hockeyeurs, l’absence de casque, de genouillère et surtout de crosse nous interrogent.

A l’issue de la représentation, tous les participants saluent le public. PHOTOS F.V.

Alors de quoi s’agit-il ? À voir et entendre ces jeunes gens au centre de la scène s’affronter en termes  de bons mots et d’attitudes extravagantes, il s’agit bien d’un match. Mais d’un match où l’improvisation théâtrale est reine. En trois manches gagnantes, six représentants de quatre collèges (3 garçons, 3 filles) venus de Chambéry, Lyon, Paris et Trappes (les vainqueurs du jour), doivent illustrer, avec contrainte et dans un temps limité, un thème souvent énigmatique (du genre: « équation mortelle », « boulevard des bonnes manières », « la douce vie des éléphants »..). A tour de rôle, ces collégiens -dûment cornaqués par des comédiens professionnels, issus de la Compagnie « Déclic Théâtre », avec qui ils ont travaillé depuis plusieurs mois- se lancent dans une illustration, souvent drôle, de la consigne, tout en répliquant avec imagination aux assauts verbaux ou gestuels de leurs adversaires.

Confiance en soi, respect de l’autre

Au coup de sifflet (la manche ne dure guère plus de trois minutes), les spectateurs votent en montrant un bulletin (côté recto ou côté verso) désignant ainsi le vainqueur. Cette initiative originale, baptisée « Trophée d’improvisation culture et diversité » et patronnée par les ministères de la Culture et de l’E.N., trouve son origine au Québec, d’où la mise en scène spécifique. Reprise en France par l’humoriste-comédien Jamel Debbouze et par Marc Ladreit de Lacharrière, elle a rapidement connu le succès.

Selon Eléonore de Lacharrière, représentant la Fondation Culture et Diversité, venue superviser la représentation, il s’agit de favoriser la mixité sociale, donner confiance en soi tout en apprenant le respect de l’autre, selon des règles sportives. Si elle s’adresse principalement à des élèves issus de milieux défavorisés, cette action a pour ambition de s’étendre à d’autres collèges, y compris ceux de Cavaillon. Et pourquoi pas, dès l’an prochain ?

Un souhait partagé par Pascal Teranne, directeur juridique de l’entreprise cavare IDLogistics, pleinement impliquée en tant que partenaire dans le développement du trophée.

cavaillonTOURNOIimprovisationGARANCELe public est le seul juge de la qualité des sketchs présentés par les équipes sur scène PHOTOS F.V.

D’où la représentation de la demi-finale à La Garance. Quel plaisir en tout cas de voir ces jeunes gens se lancer dans une aventure un peu folle leur permettant de découvrir notre région par la même occasion (leur séjour a duré 48h). Un pari réussi puisque l’assistance, composée de 400 élèves de CM2 et de collégiens, a vibré avec eux. Pour couronner le tout, la présence du comédien Laurent Ournac (« Camping Paradis »), venu remettre les « étoiles » des cinq meilleurs apprentis comédiens, a fini de ravir les spectateurs. « Pour moi, c’est un retour aux sources » explique celui-ci. « Il y a vingt ans déjà, je me lançais moi aussi dans l’improvisation. J’ai fréquenté le même atelier que Jamel à Trappes. C’est ce qui m’a donné le goût de ce métier. Je pense que c’est une manière formidable de se découvrir et de s’épanouir. «  Et une pépinière de futurs talents, à n’en pas douter.

Frédéric vasse

Trophée d’Impro Culture & Diversité – Tournoi interrégional à Cavaillon

ChambéryPendant 3 jours, nous avons accompagné 6 élèves (Anastasia, Charline, Merveille, Nassim, Yacin et Azzedine) du collège Côte Rousse de Chambéry au tournoi interrégional du Trophée d’Impro Culture et Diversité à Cavaillon. C’est sur la scène du Théâtre de Cavaillon que les villes de Lyon, Trappes, Paris et Chambéry ont montré leurs talents d’improvisations, devant un public de collégiens cavaillonnais et de partenaires (ID Logisitics).

Malgré le soutient du public et 2 matchs gagnés sur 3, Chambéry rate la marche de la finale d’un petit point. Lyon et Trappes se qualifient donc pour Paris.

Pour certains, la déception était au rendez-vous, mais à l’unanimité, l’aventure en valait le coups. Nous pouvons aussi nous féliciter des 2èmes étoiles du match, ex æquo, pour 2 collégiens de Chambéry, Merveille et Nassim. Celles-ci ont été remise par le comédien improvisateur Laurent Ournac qui a aussi pris le temps de rencontrer tous les jeunes comédiens.remise des étoiles

Ce tournoi a été aussi l’occasion de se faire des nouveaux copains lyonnais, trappistes et parisiens, de visiter la fontaine du Vaucluse, de manger dans de très bons restaurants et de finir le tournoi avec une soirée dansante. Pour Chambéry, le Trophée d’Impro Culture et Diversité ne s’arrête pas à cette défaite. Nous vous donnons rendez-vous, prochainement, pour un match intra-collège.

Final