DNA – Catch-Impro dans le Bas-Rhin en Alsace

Village-Neuf RiveRhin – Village-Neuf

« Quoi, c’est déjà fini ? »

Dans les mots, les gestes, les mimiques, des cascades de rires.

Vif, alerte, truculent, pétillant. Quel spectacle de « catch impro », samedi soir, au RiveRhin.

« Moi, j’ai bien aimé quand ils ont parlé le Suisse. » « Et moi, quand ils devaient s’exprimer dans la langue de Molière ou de Pagnol », s’exclame, en riant et en parlant fort, un groupe de jeunes regagnant les voitures à l’issue du spectacle, samedi soir. « Un caillou dans la chaussure, pas mal non plus comme sketch, hein ? » « Oui, tout le spectacle était super. »

Tendres, vifs, percutants

Sur scène, les quatre coins d’un ring. Un espace cadré. Au centre, un arbitre. Des situations de jeu clairement délimitées. À chaque « round », car il s’agit de catch impro où s’affrontent deux équipes de deux jouteurs chacune, non seulement les sujets varient, mais également la teneur des défis. Par exemple, improviser sur les paroles du comparse. Ou bien interpréter les mille et une façons de jouer à la balle ou de manger du poisson. Ou encore, jeu connu, « découvrir qui l’on est » d’après une pancarte scotchée sur le dos, portant le nom de son personnage.

Les répliques fusent. Les mots sont colorés, tendres, vifs, touchants, percutants. Les gestes, les mimiques, les jeux de voix, à chaque fois déclenchent les rires. Mieux que tous les mots. Ces « oh ! » étonnés de la salle, à l’annonce du dernier round. « Quoi, c’est déjà fini ? »

Samedi 21 septembre, humour, Garnier et Sentou.

par PAUL MUNCH, publiée le 19/09/2013 à 05:00

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *