Archives de catégorie : Actus de la ligue

L’actualité de la LIS, Ligue d’Impro de Savoie.

1er atelier du Trophée d’Impro Culture et Diversité à Albertville

Ce jeudi, nous étions au collège Combes de Savoie d’Albertville pour animer le 1er atelier du Trophée d’Impro Culture et Diversité de la saison 2015-2016. A la sortie de cet atelier, une chose est certaine, les élèves sont motivés.

Bienvenue donc à Salomé, Samuel, Linn, Nouhaïla, Loris, Hugo, Emeline, Emilie, Selen, Kelly, Tiffany, Léane, Eva, Elie, Romane, Eloïse pour leur entrée dans le Trophée d’Impro Culture et Diversité.

bandeau TICD Albertville copie

Le Québec l’emporte face à la Savoie

IMG_1345_128235La LIS, pour la 5ème année, a accueilli la LIPS de Montréal au Scarabée de Chambéry pour un match au sommet. L’arbitre, venu de Valence pour l’occasion, a su mener le spectacle et les joueurs. Les québecois ont pris leur revanche sur la Savoie, en remportant, cette année la victoire.

Nous retiendrons de ce match, l’improvisation hantée de nos cousins de la belle province. Entre peur et humour, un agent immobilier a passé un sale moment dans cette battisse. Ou celle sur le thème « la meilleure façon de marcher », où la LIS a embarqué le public avec sa horde de bébés. Mais, celle qui retiendra toute notre attention sera, certainement, l’improvisation à la manière d’un film de Bollywood, où un prince quebeco-germano-italien souhaite épouser une princesse mais, c’est sans compter sur le désaccord du père, chevauchant un éléphant blanc !

A l’issu du match, le Québec remporte le match Tabarnak !

de l’animation lors d’une journée d’information sur la réforme du plan Local d’Urbanisme auprès des élus

impro-impostures-ligue-impro-savoieLa Ligue d’Impro de Savoie était présente lors de la journée d’information organisée par la communauté d’agglomération du Lac du Bourget en Savoie à destination des élus de l’aglomération. Les comédiens improvisateurs sont venus perturber le déroulement de la journée en endossant les rôles d’un couple de faux agriculteurs et d’un faux élu de circonstance.
Après quelques minutes d’inquiétude face à ces troublions imprévus, l’assemblée a ri de bon cœur de l’imposture.

2 comédiens animent la soirée de clôture des familles à énergie positive

Pour la 5ème année consécutives, 2 comédiens ont improvisé sur les anecdotes des familles participant au concours des familles à énergie positive, organisé par l’Asder. Comment utiliser cette fichue caméra thermique sans être tenté de filmer la petite famille. Ou qui osera relever le compteur électrique dans le froid hivernal ? Ou encore, comment gagner le concours avec des ados qui restent coincé sous la douche pendant des heures. Bref, chaque famille a pu se reconnaitre dans les émotions et les mésaventures des comédiens.

La Ligue d’Impro met en scène les sketchs de lycéens autour de la thématique des discriminations

DSC_0384C’est au Lycée Charles Pravaz de Pont-de-beauvoisin que les comédiens de la Ligue d’Impro sont venus aider les lycéens sur l’écriture et la mise en scène de sketchs autour de la discrimination. Chacun a pu réfléchir sur les différentes situations discriminantes liées à la couleur de peau, la culture, la religion, l’orientation sexuelle, le genre, le handicap, etc. A l’issue de ce temps de réflexion et d’écriture, les élèves ont joué leurs sketchs devant un public constitué de camarades et de professeurs.

Les CM2 apprennent à prendre le bus pour aller au collège – DL du 21/05/15

PRÉVENTION ROUTIÈRE | Aix-les-Bains. Une vaste opération est en cours pour leur montrer le comportement à adopter

Du 11 au 22 mai, une vaste opération a été lancée en direction des CM2 aixois pour leur apprendre à pren­dre le bus et leur expliquer le comportement à adopter lorsqu’ils utilisent ce mode de transport public. Tous les écoliers concernés ont vécu le trajet réel vers leurs futurs collèges, et notamment ceux des classes de Laurence Jaouen, de l’école du Centre, et de Valérie Games, de l’école Franklin Roosevelt.

Deux drôles de bonhommes aux nez rouges

apprendre-a-bien-se-comporter-dans-un-busAccompagnés par Louis Meyer, responsable de l’opé­ration, et Nicolas Douaud, contrôleur, les 6e en herbe ont été rejoints dans les bus par deux drôles de bonhom­mes aux nez rouges, qui, vu leurs âges, avaient certaine­ment redoublé de nombreu­ses fois. Mais qu’à cela ne tienne, ils étaient là, avec leurs petits sacs et leur com­portement très surprenant. Il s’agissait en fait de comé­diens, chargés de faire com­prendre aux enfants ce qu’il faut faire, ou plutôt ne pas faire, lorsque l’on prend un transport en commun. Les commentaires de Nico­las Douaud ont accompagné les différentes attitudes évo­catrices, agitatrices et même provocatrices des clowns : ne pas dire bonjour au conduc­teur, ne pas montrer son titre de transport, ne pas s’asseoir ou être debout sans se tenir… autant de situations à ne pas imiter. Tous ont vécu le coup de frein d’urgence réalisé par les conducteurs Pascal Zorziet Salah Kamel, où chacun se rattrape comme il peut, avant d’arriver sain et sauf au collè­ge Garibaldi. Les écoliers ont également été invités à des­cendre du bus, par l’arrière, et à se regrouper dans l’abri où le clown faisait des acro­baties à ne surtout pas repro­duire. Ou encore à remonter par l’avant du car, sans oublier cette fois de saluer le conducteur. Puis ils ont pris la direction du stade Murger pour des épreuves pratiques de sécurité routière en vélo, sur un parcours libre et un de maniabilité. Le retour à l’école a vu les clowns faire encore des bêti­ses : jeter de papier par terre, crier, parler très fort, jouer au ballon, parler au chauffeur… excédé, ce dernier a fini par arrêter le bus pour reprendre tout ce petit monde en main.

Une opération qui touche 550 élèves aixois

«Cette opération dure depuis 7 ans, nous avons commencé avec le réseau Kéolis sous une forme moins ludique. Notre but est de sensibiliser les enfants, même si les résultats sont difficilement chiffrables. Sur Aix-les-Bains, nous n’avons pas de grosses incivilités », ont commenté Louis Meyer et Nicolas Douaud, agents du groupe RATP-DEV. Le conseil des sages a tout de même souhaité piloter cette opération pour les écoles de Boncelin, Centre, Franklin Roosevelt, St Simon, Lafin, Sierroz et Marlioz, en y ajoutant un volet prévention routière en vélo.

Et les enfants ont semblé ravis de cette aventure. Dania, Fiona, Robin, Anis et Mohamed ont trouvé les clowns rigolos, même si « ce qu’ils faisaient, c’est pas bien. Il ne faut pas le faire ! ». Le message est donc bien passé.

Une belle matinée, riche d’expérience pour les enfants. « C’est bien, a estimé Carla, mais les routes sont un peu étroites ». Sydney, lui, va devoir s’adapter, car il n’a pas « l’habitude de tendre le bras avant de tourner. Quand je fais du vélo avec mes parents, ce sont eux qui le font ».

René FAURE